La Croisade à Raoul

Départ de Beaurevoir, à 8h.
distance: 78,5 kmRalph_I_of_Vermandois

Le Vermandois sur les pas du guide Seb.

Samedi 15 juin 2013, en 11h 59min 59sec !!!  par l’Amazone Moy et les 10 Chevaliers : Seb ( le traceur d’horizon de cette aventure ) Jer, Manu, Jéjé, Jef, Fabrice, Jean-Mich’, Oliv le Breton, Simon & Oliv

bateau

Description

 » LA CROISADE A RAOUL « 

Le VERMANDOIS sur les pas du Guide SEB.
80km aux sources de la Somme et de l’Escaut
la découverte d’un territoire aux mystères antiques…
fin
jalonneront notre route…
 
 – la TOUR JEANNE D’ARC 
beaurevoir-tour-jeanne-arc-
En 1430, sous la surveillance de Jean de Luxembourg, Jeanne d’Arc est transférée du château de Beaulieu (dans l’Oise) à celui de Beaurevoir pour y être enfermée un an. La tour du guet, appelée la tour Jeanne-d’Arc, domine la campagne du côté de la Chaussée Brunehaut.
jeanne_saut_beaurevoir
– L’INCROYABLE TOUAGE DE RIQUEVAL !!!
rica-st-quentin_vendhuille_toueur
Le souterrain de Riqueval (5 670 mètres) est situé sur la commune de Bellicourt, dans le département de l’Aisne. Il permet de relier Riqueval et Le Catelet en passant sous les villages de Bellicourt et Bony mais également sous le Mémorial américain de la Somme. Construit sur le canal de Saint-Quentin entre 1801 et 1810, sur l’ordre de Napoléon Ier, il est (avec l’infrastructure de Mauvages, sur le canal de la Marne au Rhin) le seul endroit au monde où l’on pratique encore le système du touage ou remorquage des péniches à la chaîne.
DSC_0043
LA SOURCE DE LA SOMME
de-la-source-de-la-somme
– LA RIGOLE DU NORRIEU

 
conduit souterrain construit au temps Napoléonien pour relier Le canal de Saint Quentin au canal de la Sambre à l’Oise. La rigole du Noirieux, longue de 20 km, fut creusée en 1826. Elle est souterraine entre Vadencourt et Croix-Fonsomme.
– LE CHÊNE LÉGENDAIRE de Bohain en Vermandois
chene brule 2
On raconte que le Chêne Brûlé, vieil arbre séculaire qui marquait autrefois l’entrée de la forêt de Bohain, devait sa forme typique (il était creux en son milieu) au feu que les Espagnols y mirent lors d’un siège du château, en 1636. L’arbre survécut malgré tout et reverdit chaque année. Il devint le lieu de rendez-vous des enfants et des amoureux. Le chêne brûlé fut peint par Henri Matisse (1902-1903) et Émile Flamant (1931). En 1930, lors d’une querelle de clochers, des jeunes de Becquigny mirent le feu à l’arbre mais l’incendie fut rapidement circonscrit. Finalement en mars 1971, après une soirée d’élections municipales, des mécontents l’incendièrent et lui portèrent le coup fatal. Il ne reste plus aujourd’hui qu’une souche encore visible au stade. C’était également un point stratégique des armées puisqu’il était inscrit dans les cartes d’état major.
– LA MAISON FAMILIALE D’HENRI MATISSE
matisse
henri_matisse01wall
…mais encore
 
La magnifique BASILIQUE de St QUENTIN
La réserve naturelle du Marais de l’Isle
La Chapelle Blanche de Bohain en Vermandois
Le LION et les « quinze pas »
L’Abbaye du Mont St Martin
La Source de l’Escaut
….
545px-Blason_fam_fr_de_Maillyles armes de Beaurevoir

La carte


Le fichier GPX

Les photos

Les photos de manu : cliquez ici !
Les photos d’Oliv : cliquez ici !

Les photos de Simon : cliquez ici

roots

Lien vers l’ancien blog

Laisser un commentaire